1 min lu
Alsacien et chinois = même langue !

Lors de la dernière campagne de Chine -la campagne contre les Boxers- au bivouac, devant Tien-Tsin, un légionnaire alsacien, se réveillant un matin et se frottant les yeux, interpelle en patois du Haut-Rhin le compatriote quoi couchait sous la même tente que lui :

- Schang, lui demanda-t-il, schint s'Soun schoun ?  (Jean, le soleil luit-il déjà ?)

- Io, Schang, répondit l'autre en baillant, d'Soun schint schoun lang ! (Oui, Jean, le soleil luit déjà depuis longtemps !)

-Ces Alsaciens sont renversants ! déclara sur le ton de la plus vive admiration un camarade qui avait entendu ce bref dialogue. Ils sont à peine arrivés dans le pays qu'ils savent déjà le chinois !

Source : Bulletin des Armées de la République, 14 octobre 1914.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.