L'Alsace en cage

De nouvelles mesures ont été prises par les Allemands pour isoler la Haute-Alsace du côté de la Suisse.

Le lundi 15 mars 1915, une barrière de fil de fer barbelés de 3 mètre de haut a été édifiée de Saint Louis à Ferrete, soit une longueur de 35 kilomètres.

Une étroite bande de terrain forme la zone neutre sur laquelle les paysans bâlois pourront venir de huit heures du matin à huit heures du soir vendre leurs marchandises à des commissionnaires ou des courtiers spécialement autorisés. Ces marchandises seront introduites dans la "cage" par les soins de l'intendance militaire. De nombreux placards préviennent la population que les Allemands tireront sur quiconque approcherait à plus de vingt mètres sans autorisation. D'autres écriteaux annoncent que quiconque se prêterait au transport de lettres ou de journaux risquerait d'être immédiatement fusillé.

Le 109ème régiment d'infanterie de réserve, soutenu par le landsturm (milices), assurera le service de garde et la fusillade.

Bulletin des Armées de la République, mars 1915.